Présentation et Histoire

Introduction :

Le port de Ghazaouet joue un rôle économique important. Il rayonne sur une région à fort potentiel et dessert un vaste hinterland géographique et ce, grâce à la fluidité des voies de communication, le développement du rail et au savoir-faire de ses structures. Les performances du port tiennent aussi du professionnalisme avec lequel sont menées ses actions qui s’intègrent dans des objectifs et une vision clairs du développement. Elles tiennent, aussi, à la disponibilité d’un personnel hautement qualifié bénéficiant d’une formation permanente et aux efforts d’investissement consentis sur les moyens et équipements. Cela confère à notre activité une grande efficacité à tous les niveaux et toutes les étapes de traitement des marchandises et l’escale des navires conformément aux recommandations des dispositions du code ISPS. Cependant, la mission la plus importante pour nous, est de maintenir, stabiliser et développer nos relations avec nos partenaires. Le port de Ghazaouet offre à ses partenaires des avantages certains pour leur permettre de concrétiser leurs transactions commerciales dans les meilleures conditions d’économie et de sécurité. Notre vision ne saurait être dissociée de notre volonté sincère à œuvrer pour optimiser toutes les opérations commerciales de nos clients et partenaires et les fidéliser comme le veut notre tradition.

Vue Générale Batiment

Présentation :

Le port de ghazaouet est situé dans une région à fort potentiel économique . Il constitue une facade maritime pour plusieurs wiliyas de l'Ouest et du sud Oust. Son activité peut s'étendre meme au-delà des frontières Ouest du pays, vues les facilités d'accés dont il dispose et la qualité de service qu'il propose.

Sur le plan physique le port de ghazaouet offre :

  • Un plan d'eau de 25 hectares réparti sur 4 bassins.
  • une darse de pêcheurs de 1 hq.
  • 05 môles.
  • 10 quais totalisant une longeur de 1679 ML.
  • Un terre-plain de 23 hecteurs dont 960 m² couverts
  • Des postes à quais spécialisés.
  • 01 port sec à 2.5 km à l'Est du port d'une supérficie de 2.3 ha.dont 6000 m² en espaces couverts avec toutes les comoditées (réseaux éclairage,clôture et poste de garde,totalement revêtu).

Infrastructures

Môles Quais Postes Longueur quai (m)
Longueur navire admissible (m)
Tirant d'eau (m)
Théorique Pratique
Alger 01 1-2-3 300 150 7.50 6.00
Batna 02 4-5 151 140 7.50 7.20
03 Ro/RO 6 90 - 7.50 7.00
Constantine 04 7 93 Réservé aux engins de servitude
05 8 105 105 7.80 7.20
06 9 125 125 7.80 7.20
07 10 101 - 7.80 7.20
Djanet
08
11-12-13
300
180
9.00
7.50
Tlemcen
09
14
120
107
12.00
9.00
10
15-16-17
289
187
12.00
9.70

La ville :

Ghazaouet ou ‘’djemaa el ghazaouet’’ , connue anciennement sous le nom de Nemours pendant la colonisation française, est une ville algérienne de la wilaya de Tlemcen, proche de la frontière marocaine, située à 72 km au nord-ouest de Tlemcen, à 50 km au nord de Maghnia et à 34 km à vol d'oiseau à l'est de la ville marocaine de Saïdia. Elle a été le premier port de pêche du pays, qui a été construit en 1846, sous la forme d’un embarcadère en bois

Historique :

port de ghazaouet
port de ghazaouet port de ghazaouet

Les deux frères :

Situé à l'ouest de la côte algérienne, le Port de Ghazaouet a une tradition millénaire. Son histoire remonte en effet aux romains qui, étant frappés par la beauté des deux grands rochers émergeant au sein des flots, à l'ouest de la rade, l'avaient baptisé "Ad Fratres" (les deux frères)

Pendant la colonisation française, une petite agglomération rudimentaire s'y créa rapidement avec pour première mission le ravitaillement par mer des troupes françaises qui opéraient sur la région marocaine d'Oujda. Ce point de la côte fût définitivement occupé en 1844 par le Maréchal BUGEAUD. Le premier ouvrage maritime exécuté alors, consistait en un embarcadère en bois établi (en 1846) à l'est de la plage par le génie militaire. Ce dernier fut totalement détruit douze ans plus tard par une terrible tempête.

Le 24 décembre 1847, une ordonnance royale officialise Nemours comme nom de l'actuelle Ghazaouet. Quelques années plus tard, de 1861 à 1902, le service des ponts et chaussées construit successivement :

  • Le perré de la douane.
  • Un perré de défense devant la ville et d'une longueur de 175 mètres.
  • Une digue littorale en enrochements de 270 mètres.
  • Une jetée de 40 mètres enracinée au pied de la falaise.
  • Un mur de quai de 68 mètres au pied de la falaise ouest